Lettre des évêques de Belgique : les sacrements de l’initiation


Les évêques de Belgique ont publié en 2013 une nouvelle lettre concernant les sacrements d’initiation. Toutes les personnes qui collaborent à la catéchèse sur le terrain sont invitées à réfléchir à un renouveau de la pastorale des sacrements de l’initiation chrétienne, à savoir le baptême, la confirmation et l’eucharistie. Cette pastorale ne semble effectivement plus tout à fait répondre aux besoins d’aujourd’hui.

Nul ne peut le nier : le contexte ecclésial et culturel a fondamentalement changé ces dernières décennies. Il a même tellement changé que devenir, être et rester chrétien ne va plus du tout de soi. Aujourd’hui, pour reprendre une formule de Tertullien, « on ne naît pas chrétien, on le devient », souvent au terme d’un cheminement personnel. Un fameux défi pour l’Eglise, dont la première mission, faut-il le rappeler, est de « faire connaître à tous l’amour de Dieu, les inviter à l’accueillir, leur apprendre à y répondre par toute leur vie ».

Voilà pourquoi nos évêques insistent, depuis quelques années, sur la nécessité d’une réorientation de la pratique catéchétique, celle-ci ne répondant plus tout à fait aux besoins actuels. C’est en tout cas ce que constatent les auteurs d’un document intitulé « Les sacrements de l’initiation chrétienne pour les enfants et les jeunes d’aujourd’hui – Orientations pour un renouveau missionnaire ». « Reconnaissons-le », écrivent-ils, « les célébrations du baptême, de la confirmation et de la première communion – généralement très belles – sont souvent vécues comme des moments isolés avec peu d’impact sur la vie concrète, et non comme des étapes sur un chemin de foi personnelle. » Or, devenir un chrétien requiert un processus d’initiation, qui demande nécessairement du temps et de la patience.

Pour aller plus loin
- Lire l’article complet de Pascal André sur http://info.catho.be