Travailler comme une prière

Concilier foi et travail nous pousse généralement à nous demander de quelle manière rendre explicite, ou non, notre éventail de convictions. Cette question, Gaston ne se l’est même pas posée. Sa foi l’accompagne de manière si dense, si proche…Elle ne s’encombre pas de grandes théories. Accepter d’être utilisé pour de modestes besognes, c’est un exercice qui peut être vécu dans la patience. Prendre le temps d’accompagner les plus jeunes, les moins expérimentés, c’est l’occasion de remercier Dieu des opportunités de boulot qui se sont invitées sur le chemin.

Dieu n’a pas besoin de grands discours. Il nous donne à voir une vie bien plus cohérente, bien plus riche, lorsqu’on ose faire le pas de s’en remettre à lui. C’est le pari que Gaston a fait, en rencontrant sur le tard un Dieu qui ne lui disait pas grand-chose jusque-là. Un Dieu qui désormais l’invite à avancer dans une nouvelle vie, pas à pas, et à embrasser chaque jour les promesses qu’il offre.

Cette vidéo fait partie d’une série d’interviews consacrée à ‘foi et engagement professionnel’, dans le cadre du projet ‘Ville à vivre’.carte de visite test 31082011
Retrouvez d’autres témoins sur www.villeavivre.be. Pistes pédagogiques à télécharger ici.

Marie-Françoise Boveroulle
14, rue de la Linière – 1060 Bruxelles
02/533.29.60 – mf.boveroulle@skynet.be