Choisir son regard

Pour Sophie, s’occuper de patients en service d’oncologie n’appelle pas de mérites particuliers. La détresse connaît de multiples formes, et vouloir les hiérarchiser ne mènerait à rien. Reste que face à la décrépitude des corps et des esprits, il faut rester solide, et maintenir le cap. Savoir rester proche, tout en cultivant une nécessaire distance. 

Sophie a la foi de son côté : cette confiance indéfectible en en Dieu qui accompagne, et qui peut offrir de quoi supporter joyeusement les gravités de journées qui se suivent. De plus en plus, Sophie s’intéresse aux débats autour de la bioéthique : celui sur l’euthanasie a un lien direct avec ce qu’elle rencontre quotidiennement. La première chose à faire, en ces matières, avant d’entrer dans le débat, c’est d’agir concrètement au quotidien.

Comme Sophie, de nombreux croyants ont choisi de considérer leur prochain avec la patience et le regard du Christ : un regard toujours empreint d’empathie et de bienveillance, qui redonne sa place à l’autre, ses promesses, ses limites. D’autres ont choisi comme elle de prier pour cette foule de médecins, de malades et de familles confrontés à des situations de vie qui viennent tout remettre en perspective. Une prière silencieuse, insaisissable, qui porte pourtant dans un même élan soignés et soignants.

Cette vidéo fait partie d’une série d’interviews consacrée à ‘foi et engagement professionnel’, dans le cadre du projet ‘Ville à vivre’.carte de visite test 31082011
Retrouvez d’autres témoins sur www.villeavivre.be. Pistes pédagogiques à télécharger ici.

Marie-Françoise Boveroulle
14, rue de la Linière – 1060 Bruxelles
02/533.29.60 – mf.boveroulle@skynet.be